top of page

Le frugalisme

Le frugaliste adepte d’une vie simple

Comment devient-on frugaliste ?

Et si le frugaliste était le rentier de la fin du siècle dernier ? Symptomatique de l’évolution d’une société où la réussite sociale n’est plus la réussite professionnelle, le concept est majoritairement accessible aux classes supérieures et moyennes. En effet, dans la majorité des cas, dépenser moins suppose au préalable d’avoir le choix. Comme par exemple, celui de ne pas dépenser 5 euros au Starbucks pour un café en allant au travail.

Ainsi, le frugaliste se concentre sur ses besoins et non sur ce qu’il désire. Et c’est le plus difficile car on a vite fait de se convaincre qu’on a besoin de quelque chose. L’idée n’est pas d’être pingre mais de réfléchir à sa manière de dépenser et devenir plus créatif pour investir ou mieux épargner son argent.

Pourquoi tant d’efforts pour vivre en dessous de ses moyens ? Pour se libérer de sa peur existentielle liée à l’argent, pour avoir le choix de profiter d’un mode de vie plus sain. Et, par exemple, ne pas être sujet à l’anxiété provoquée par la peur de la perte d’un emploi ou succomber à des niveaux de stress malsains pouvant conduire au burn-out.

Pour réussir à vivre en dessous de ses moyens, le frugaliste :

  • réduit son budget mensuel et épargne davantage,

  • investit ses économies (placements financiers, boursiers ou immobiliers),

  • se projette dans l’organisation d’un nouveau quotidien (maison sur un autre continent, autogestion).

Posts récents

Voir tout

Dorénavant, comme auparavant, pas de changement!

Cinq ans après l'éditorial de Nina Brissot, ci-dessus, force est de constater que rien n'a vraiment changé. Pour réactualiser cet éditorial écrit en 1913, veuillez changer les appelations: Gilets jaun

Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

Ce blog est ouvert à toutes et à tous. Vos commentaires sont les bienvenus.

Toutefois, toutes critiques négatives doivent impérativement être accompagnées de suggestions, faute de quoi vos commentaires seront supprimés de ce blog.

Sur ce site, le débat est souhaitable. Seule la polémique destructive n'est pas acceptable.

 

Yvan

Vos informations ont bien été envoyées !

bottom of page